zestril on lineorder retin a no prescriptionorder pantoprazole no prescriptionwhere to buy online antibioticsfluoxetine 20 mg without prescriptionviagra onlineno recipe canada drug itemvardenafil 20 mgviagra purchase usafarmacia prescriptioncheap canadian drugs onlinebest company for cialis softbuy metronidazole 500mg no prescriptioncanadian drug store no prescriptionbuy tamoxifen without prescriptioncafergot prescriptioncanada pharmacy cilias

L’éco-quartier, un ghetto à bobos ?

En voilà un titre « agressif » dirons certains ! Disons qu’il reflète plutôt un agacement au sein de notre équipe !

(Eco-quartier ZAC de Bonne, Grenoble - Grand Prix national EcoQuartier 2009 LeMoniteur.fr)

L’approche d’urbanisme durable est à l’origine de notre entreprise.  Pour rappel, c’est par un projet un peu fou et utopique d’ « Eco-vallée » qu’est née Terra Cités. Les fondateurs avaient imaginé un espace où emplois / loisirs / habitats étaient conçus dans une approche systémique, en phase avec des principes de développement durable (cf le projet en détail).

La notion montante d’ « éco-quartier » fait écho à notre projet fondateur, ce qui nous ravit ! Malheureusement comme tout bon principe, l’ « éco-quartier » est galvaudé, malmené… au final on ne sait plus de quoi il s’agit ! Et surtout, nous risquons de passer à côté de l’objectif ultime : construire des villes durables !

Zoom sur une notion d’ »avenir » !

L’éco-quartier : des pré-requis souvent oubliés !

D’après la Charte des quartiers durables des éco-maires :

Un quartier durable est un territoire dont la création ou la réhabilitation et la gestion intègrent de manière volontariste : la gestion de l’environnement; un développement social urbain équilibré fondé sur la valorisation des habitants, de la mixité sociale et la présence de lieux de vie collective; des objectifs de développement économique, de création d’activités et d’emplois locaux; les principes de la gouvernance que sont la transparence, la solidarité, la participation et le partenariat

Vous noterez les notions essentielles liées au développement durable comme l’environnement, l’économique… mais aussi des principes de fonds comme la « mixité sociale » et la « participation ».

(Référentiel "Ecoquartier" réalisé dans le cadre des appels à projets Ecoquartiers du Ministère de l'Environnement)

Sans ces pré-requis, le projet est un éco-lotissement ou un éco-hameau. Pas un éco-quartier.

L’éco-quartier : une approche systémique avant tout !

Partants des grands composants de l’éco-quartier (eco-habitat, mixité sociale, transports doux, biodiversité), certains décisionnaires s’amusent à un drôle de jeu : l’empilement des principes.

Quelques logements écolo par ci, une touche de transports doux par là… et hop, un joli éco-quartier ! Non ?! Raté ! L’éco-quartier est une démarche de développement urbain durable qui nécessite de connecter ce projet au reste de la ville, et surtout de le concevoir dans une politique d’aménagement  de la ville plus large.

Au final, sans mixité sociale et sans connexion avec le reste de la ville, l’éco-quartier risque de se transformer en une forteresse « verte » pour bobos, où les curieux viendront visiter, appareil photo à la main !

L’éco-quartier : le défi de la reproductibilité !

Pour faire la Une, il faut des projets exceptionnels, une esthétique folle… et ceci, certains élus l’ont bien compris ! L’éco-quartier devient une sorte de « caution morale »…

Certes tester de nouvelles techniques est essentielle pour faire avancer la ville… mais avec le recul que nous avons, nous pourrions d’ores et déjà travailler sur des projets « reproductibles » !

Attention, nous ne faisons pas l’éloge de la laideur ! Mais plutôt l’éloge du pragmatisme ! L’éco-quartier devrait davantage être envisagé comme un laboratoire de bonnes pratiques qu’il faudrait progressivement essaimer au reste de la ville.  Pas un îlot « de pureté » beau et écolo ni une simple « touche verte » au sein de la ville !

Entre l’idéal et la réalité du terrain…

Ces grands principes énoncés, redescendons de notre petit nuage !

Parfois, des personnes en dehors de notre secteur nous disent « il faut de la participation, de la concertation, travailler sur les matériaux, leurs origines… ».

C’est fort juste… mais totalement en décalage avec le terrain.

Rappelons qu’aujourd’hui l’éco-habitat c’est une poignée d’acteurs expérimentés, pour certains pionniers.

La plupart des acteurs aujourd’hui découvre l’éco-construction et l’urbanisme durable : collectivités, architectes, promoteurs, artisans… ceux qui doivent travailler sur la ville de demain sont encore bloqués par des schémas … contraires à cette fameuse ville durable !

Evidemment tout n’est pas sombre. Des exemples pertinents émergent ça et là ! Nous vous parlerons prochainement d’un projet d’éco-quartier auquel nous avons pris part… une belle initiative par une commune de < 10 000 habitants !

Et vous alors, ça vous dirait de vivre dans un éco-quartier ?

5 réponses to "L’éco-quartier, un ghetto à bobos ?"

  1. Pour info, notre sondage sur les éco-quartiers est bientôt terminé, et les réponses sont pour le moins révélatrices (snif), A la question : Quand on vous parle d’éco-quartier, quel critère vous séduit le plus ? Les internautes sont 5% à répondre  » la mixité sociale !

    Notre point de vue à lire ici
    http://www.vertissimmo.com/blog/les-eco-quartiers-developpes-en-france-vont-ils-uniquement-dans-le-sens-du-bbc-2398

  2. @Abi : révélateur, effectivement !

  3. Tous les élus veulent leur éco quartier en ce moment. Sauf que derrière, en grattant on voit vite la coquille vide ! faut dire aussi (pour l’avoir vécu) que les collectivités ne savent pas forcément s’entourer des bonnes compétences (comme Terra cités) pour travailler sur un projet d’éco quartier et notamment sur la partie management pour aider un groupe d’habitants à définir ce cadre de vie collectif et durable. Perso j’ai assisté à de nombreuses réunions et à chaque fois nous étions moins nombreux, déçus qu’ils prennent le problème à l’envers.

  4. @Laurence : tu soulignes l’un des talons d’Achille de notre secteur : la vision transversale. Qu’il s’agisse d’un projet d’habitat unique ou d’éco-quartier, il faut un « chef d’orchestre » qui puisse rassembler tous les acteurs du projet autour d’une table. Le projet dont tu parles n’avait même pas « encore » démarré… et pourtant en général les choses se compliquent davantage dans la suite du projet, parce que les logiques métier se heurtent entre elles (vision collectivité, vision bailleur social, vision architecte…).

Rétroliens

Quelque chose à dire ?

Your email is never published nor shared.
Required fields are marked *

lavt blodtryk potens viagrahow long viagra lastswho makes generic viagraonline generic viagraviagra new zealand free samplecipla viagraviagra leeds po boxviagra within hourscialis commercial musicsearch viagra viagra find generic edinburghcialis soft no perscriptionfree sample pack of viagrathe seven dwarfs using viagraorder viagra onlinesbuy viagra in hong kongviagra trial samplefree sample viagra womens
canadian cialis reviewscanadian pharmacy levitraglaxo cialis buyed drugs no prescriptionzoloft onlineno presciption drug storetetrecycline for dogs canadacialis us mfgcanadian clinic andbuy cialis super online no prescriptionviagra mail order canadaperiactin pills online without a rxviagra for ladiesviagra billed and shipped from u sorder an asthma inhalerpost cycle therapy supplementskamagra oral jelly cvs
canadian drug stores viagraviagra online bestellen paypalclonidine no prescriptionsildenafil citrate 100mg for womenreal viagra sitesonline canada pharmacy discountprednisone for humansantabuse dallasbuy medicine without prescriptionscanadian erectile dysfunction pillshow much cialis should i takeorder aciphex without a prescriptiongeneric viagra reviewshappy male viagra cheapbuy clomid online in usa